#10 – PRECOVERY

Precovery est un projet d’application grâce à laquelle il serait possible de réduire les risques de complication dans le cadre de chirurgie digestive en ambulatoire.

Le problème actuel est que la préparation d’un patient avant une opération n’est pas toujours optimale, et sa récupération post-opératoire est parfois trop longue.

La solution proposée se base sur une hypothèse émise par l’équipe. Selon eux, il serait possible de diminuer ces risques de complications liées à des opérations chirurgicales de 50 à 70 %, et ce grâce à Precovery, un programme d’entraînement et de suivi pré- et post-opératoire.
L’application offrirait un flux d’informations auquel le chirurgien et le personnel médical aurait accès en temps réel. Les données récoltées grâce à Precovery permettraient de réduire le temps de récupération après une opération.

Le problème principal auquel l’équipe a du faire face est lié à l’adhérence du patient au programme. Le patient doit, au quotidien, trouver un intérêt à utiliser cette application.
Quels sont alors les solutions envisagées afin de motiver les patients à faire un bon usage de l’outil ?

C’est avant tout le rôle des médecins d’expliquer clairement et simplement à leurs patients les bénéfices de l’utilisation d’un tel outil. C’est en grande partie entre leur main qu’est placée l’efficacité de l’application.

Mais d’autres éléments entrent en compte dans la résolution de cette problématique. L’équipe a notamment imaginé une application se basant sur les modèles d’applications de fitness. Selon les statistiques, 50% d’entre elles ne sont plus utilisées passé un délai de 30 jours après le téléchargement.

C’est pourquoi l’application ne doit pas être présentée comme un programme, mais doit être prescrite par le chirurgien comme un médicament. De cette façon, le patient aura très certainement une utilisation plus sérieuse et plus régulière de Precovery.

La question de l’esthétique et de l’ergonomie du logiciel a, elle aussi, une grande part à jouer dans l’adhérence du patient au programme. L’idée est de proposer une application avec un parfait équilibre entre la richesse des informations récoltées, la richesse des questionnaires, et l’interface qui se voudra la plus ludique et ergonomique possible.

En terme de support, le projet Precovery se présentera pour les patients sous la forme d’une application mobile facile d’utilisation, qui offrira la possibilité de toujours emporter son programme avec soi.
Pour le corps médical, le logiciel se présentera d’une autre manière : il sera plutôt prévu pour une utilisation web.

Même si l’équipe a rencontré quelques petits blocages, quelques petites difficultés, elle s’est montrée enthousiaste et motivée, et travaille d’arrache-pied afin de dégager les solutions les plus adaptées.

 

© Amandine Long & Sophie Bittler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *