#27 – QALink

QALink est une application de suivi en temps réel de la qualité de vie des patients traités pour un cancer.

L’objectif est d’évaluer de façon la plus objective possible la qualité de vie du patient.

Le problème actuel vient du fait que les questionnaires déjà existants, déjà validés, sont très longs à mettre en place, n’offrent pas une communication spontanée et sont souvent redondants.

La solution imaginée par l’équipe se base sur l’utilisation du numérique, qui prend alors tout son intérêt. Il facilite le processus, permet un transfert de données plus rapide, pratiquement instantané, un questionnaire moins redondant du fait que les questions inutiles seront plus facilement évitée.

Le patient aura à sa disposition un questionnaire plus simple auquel il adhèrera beaucoup plus facilement. On s’intéressera seulement aux changements constatés depuis la dernière rencontre avec le médecin. Répondre au questionnaire via une application, à domicile et en temps réel, permet une liberté d’expression de la part du patient, qui se sentira plus à l’aise qu’en face du médecin. Il sera son propre témoin. Ses réponses ne seront pas reformulées par le médecin, il pourra indiquer son ressenti librement.

L’application permettra en outre de détecter des complications durant l’intervalle entre deux consultations. L’idée est de ne pas laisser le patient livré à lui-même durant ce laps de temps. Les données collectées permettront d’anticiper d’éventuels problèmes ou encore de changer les traitements. Ainsi les soins pourraient être adaptés en fonction de la qualité de vie actuelle du patient. Les médecins pourraient aussi mieux se représenter les bénéfices et les désavantage des différents traitements possibles.

Les questionnaires permettent d’en savoir plus sur l’autonomie du patient. Ils permettent d’évaluer sa santé physique (fatigue, capacités à se déplacer, à faire ses courses, ou même à se laver), sa santé mentale (irritabilité, état de dépression, …), ses interactions sociales (famille, amis, …), et son alimentation  (perte d’appétit, …).

Pour l’instant, le projet est envisagé sous forme de web-application, mais l’équipe envisage de l’exporter également sur mobile. Le médecin a lui aussi, de son côté, une application sur laquelle il récolte les données, qu’il peut par la suite exporter et analyser…

Au niveau des visuels, l’équipe affirme qu’une image vaut milles mots. Ils imaginent donc une interface ergonomique, facile d’utilisation.

En conclusion, l’application QALink sera bénéfique à la fois pour le patient qui est rassuré d’être suivi en continu, pour le médecin traitant qui perd moins de temps et qui cerne mieux le profil de son patient, pour la recherche qui prend connaissance des différents problèmes de santé publique.

(Les photos arrivent)

© Amandine Long & Sophie Bittler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *